« La vie secrète des plantes » : le livre des CM1 en édition limitée

Dès le mois d’octobre, nous avons ramassé des feuilles que nous avons mises à sécher et nous avons appris à reconnaître les arbres autour de l’école. Nous avons aussi étudié la vie des arbres et des plantes en général.

Depuis janvier, avec Sausen nous fabriquons chacun un livre « pliable-dépliable » qui raconte, à notre façon, la vie secrète des plantes.100_4242

100_4230Ce livre est illustré de monotypes : nous avons gravé un dessin dans une gomme à l’aide d’une gouge , puis nous avons étalé de l’encre dessus avec un petit rouleau et nous avons fait des impressions sur des feuilles de papier.

 

 

100_4249100_4245

Notre livre prend forme : les illustrations sont découpées, collées, des feuilles parsèment les pages. Il reste à recopier les textes que nous avons imaginés pour raconter la vie secrète des plantes.

IMG_0221

Texte écrit par les élèves de la classe CM1 de Mme Manessiez

Jean-François Petitperrin – Arts plastiques

Ecole de Mont Saint Quentin – Classes de Me Mannessiez et de Monsieur Choquet

Travail autour de l’œuvre de l’artiste Jean-François Petitperrin « La guerre en tant que processus créatif »

Après s’être essayés sur deux séances au modelage de la terre et à l’utilisation des pigments de couleur pour représenter à leur manière l’idée d’un champ de bataille, les enfants ont pu retrouver leurs œuvres émaillées.

Pour cette nouvelle intervention, Jean-François a souhaité faire travailler aux enfants le graphisme tout en portant la réflexion sur  l’archéologie de la guerre, la mémoire de la terre.

Dans un premier temps, les enfants ont listé avec les enseignants et l’artiste tous les éléments (êtres humains, machines, objets divers) pouvant se retrouver sur un champ de bataille, les ont représentés sur une feuille de dessin, puis découpés.
La deuxième étape a consisté à coller ces éléments sur une nouvelle feuille A3 en dessinant des strates et en utilisant un code couleur bien précis et déterminé par l’artiste.

La suite, la semaine prochaine

 

Jean-François Petitperrin – école de Mont Saint Quentin

Les enfants participant aux ateliers arts plastiques de Jean-François Petitperrin travailleront autour de la dernière œuvre de l’artiste « La guerre en tant que processus créatif » ou comment représenter de manière artistique la notion de guerre, de conflit.

Ecole de Mont Saint Quentin – classe de CM1 – Michael Choquet

Lors des 3 premières séances, les élèves ont travaillé la terre.
Les élèves ont dû matérialiser la notion de chaos, non pas de manière figurative, illustrative mais plutôt par la voie de l’abstraction.

 

Pour beaucoup le travail de la terre fut une réelle découverte.